02 - Église Protestante Baptiste de Faremoutiers

Aller au contenu
Les 7 paroles de la croix
Pâques

La parole de souffrance

Jour 5
« J’ai soif ! »
 
J’ai soif ! Et des soldats la cruelle ironie
De vinaigre tendait une éponge remplie,
Mais où la haine encore avait mêlé son fiel…
De l’épreuve en buvant la coupe salutaire,
J’aime à penser toujours, ô Jésus, ô mon frère :
L’absinthe fut pour toi, tu m’as laissé le miel.

Lire : Jean 19.28-29

Méditer : Jésus a accepté la totalité des souffrances de la croix, alors que d’un mot il aurait pu étancher sa soif. Jusqu’au bout il a fait de l’obéissance à Dieu sa nourriture principale. Quelle soif actuelle n’est pas étanchée par ma relation avec Dieu ?

Prier : Merci Seigneur parce que tu as accepté ma condition humaine jusqu’au bout ! Aide-moi à trouver en toi ma pleine satisfaction.

Retourner au contenu